Maupelia

MaupihaaISS002-E-7550

     

    Maupelia

  • Surface : 2.6 km2
  • Circonférence :  12 km
  • Population : 10 habitants
  • Distance Maupiti-Maupelia : 190 km (120 miles)

La seule façon d’accéder à Maupelia est par bateau, soit en voilier soit avec un bateau à moteur. Il n’y a pas de piste d’atterrissage, pas de magasins, pas d’hôtels… et c’est parfait comme ça! Il y a juste un ou deux 4×4 bien usés et une dizaine d’habitants en or! Nous pensions que Maupiti était isolée, Maupelia à côté c’est le “Far West”!

Les quelques habitants de Maupelia viennent majoritairement de l’île voisine Maupiti où ils y ont leurs familles. Ils vivent principalement de la récolte du coprah et de la pêche. Si vous avez l’occasion, on vous encourage fortement à aller à la mairie de Maupiti pour voir s’il n’y a pas des vivres voire des passagers que vous pouvez emmener la bas. Vous serez accueillis comme des rois et c’est toujours sympa de dépanner ces gens qui ont le cœur sur la main.

Maupelia est à 120 miles nautiques de Maupiti. C’est pour sûr un de nos gros coups de cœur en Polynésie. Une destination à ne pas manquer lors de votre départ de la Polynésie française vers l’ouest.

La passe de l’atoll est très étroite et le courant y est très fort. On vous conseille d’arriver le matin de bonne heure avec une bonne visibilité et de bien attendre le bon créneau pour passer. Certains voiliers n’ont pas pu y enter à cause du courant et de la houle trop forte. De notre côté, tous nos passages ont été un peu disons “Rock N Roll” mais nous avons toujours réussi à passer et croyez-moi, ça vaut vraiment le détour! Le lagon et les couleurs de Maupelia sont vraiment magnifiques.

À chaque visite nous avons étés accueilli comme de la famille. Le temps passe lentement là-bas, loin de la cohue du monde moderne. Il y a toujours beaucoup de choses à faire et à apprendre ce qui nous rapproche de cette nature qu’on aime tant. On y apprend la pêche au Varo, un délicieux crustacé aux pinces tranchantes comme des rasoirs. On part ramasser des gros burgaux et des Pawas sur le récif, des coquillages excellents crus avec du citron ou dans le lait de coco. On part en escapade la nuit pour attraper les langoustes à la main ou le crabe de cocotier à la chair tendre et délicieuse. On s’amuse à confectionner des assiettes, des chapeaux et des paniers en tissant les feuilles de cocotiers. Pour les plus courageux il y a aussi la plongée et la chasse sous-marine. Je dis courageux, car le lagon regorge de requins qui n’ont pas peur du tout des hommes! Il faut parfois se battre avec eux pour remonter le poisson dans le bateau!

L’atoll de Maupelia est également un lieu paisible pour la reproduction des oiseaux de mer et des tortues. Nous en avons vu plusieurs pondre la nuit, un spectacle unique.

En 2017, lorsque nous avons quitté la Polynésie, nous avons transporté une précieuse cargaison. Cinq belles “mamas” polynésiennes de Maupiti qui voulait se rendre à Maupelia. Quelle aventure! Nous avons demandé autour de nous pour voir ce que nous pouvions emporter avec nous pour aider à approvisionner les familles de Maupelia. Nous n’avions jamais imaginé qu’ Arc en Ciel emmènerait une telle cargaison.

Au matin, nous sommes arrivés au quai avec notre petite annexe pour récupérer nos nouvelles coéquipières et avons découvert, les yeux ébahis, qu’elles n’avaient pas l’intention de voyager léger! Quatre 4×4 sont arrivés chargés de glacières, de cartons, de régimes de bananes, des sacs de farine, de sucre et autres provisions pour tout un régiment!

Toutes ces provisions remplissaient tous les espaces libres aussi bien sur le pont, dans le cockpit et à l’intérieur d’Arc en Ciel! Juliette amusée, regardait ces dames monter à bord du bateau. Nous avons fini par mettre les voiles et notre brave Arc en Ciel chargé comme jamais s’en est allé vers Maupelia. Nos princesses polynésiennes étaient prostrées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bateau. L’enthousiasme de la navigation se transforma bientôt en un silence nauséeux alors qu’Arc en Ciel roulait lourdement sur les vagues du Pacifique.

Les Polynésiens ont jadis été experts dans le domaine de la navigation céleste. Cependant, ces dames n’étaient pas fans de la lenteur et du mouvement de roulis d’Arc-en-ciel. Tandis que nous avancions lentement mais sûrement vers notre destination tout en en gémissant, en plaisantant et en riant, nous craignons que nos moteurs n’aient pas la force de nous faire passer la fameuse passe de Maupelia. Pourvu que nous arrivions dans les temps pour avoir le courant avec nous! Nous sommes finalement arrivés sains et sauf dans la joie et la bonne humeur.

Nous avons été accueillis avec un repas gargantuesque de langoustes délicieuses! Une orgie! Les “mamas” nous ont bien gâtés et pendant tout le restant du séjour nous n’avons pas cuisiné une seule fois! Nous avons été traités comme des rois avec le luxe de la simplicité.

Nous aurions facilement pu rester ici beaucoup plus longtemps, mais notre route vers l’Ouest venait tout juste de commencer. À notre départ, bien que ravis de vivre de nouvelles aventures, nous étions tristes de dire au revoir encore une fois à la Polynésie et aux amis que nous laissions derrière nous.

information-desk-symbol-logo-871156055D-seeklogo.com
  • Escapades nocturnes pour la pêche aux langoustes et aux crabes de cocotier.
  • Balade sur l’ile aux oiseaux.
  • Collecte de coquillages pour faire des colliers.
  • Regarder les tortues pondre.
  • Barbecue sur la plage de la peche du jour.
  • Faire la “bringue” au bord d’un feu de bois avec les ukuleles, les chants, les cuilleres et les tambours le tout arroser de l’alcool maison d’Hina.
 
 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/23/d751882523/htdocs/app751882753/wp-content/plugins/bmo-expo/classes/theGallery.php on line 136